Merci d'être venus.


A bientôt...

Traduction

Rechercher

Recommander

Nouvelle adresse pour mon blog

J'ai le plaisir de vous anoncer que mon blog déménage !

Retrouvez-le

 ici

 

http://nana-breizh.eklablog.com

Qui a inventé ?

Samedi 14 mars 6 14 /03 /Mars 21:35

 

 

En raison du peu d’intérêt porté par les autorités italiennes envers ses travaux, Marconi décide de partir pour l’Angleterre rejoindre un cousin de sa mère, l’ingénieur DAVID JAMESON. Dès lors, il est présenté au directeur des postes et des télécommunications Sir WILLIAM PREECE qui montre un vif enthousiasme pour l’appareil hertzien de Marconi.
A partir de ce moment il ne cessera de perfectionner son système :
En Mars 1897 il établit une liaison hertzienne de 7 km dans la plaine de Salisbury.
Deux mois plus tard, en Mai, il atteint une portée de 14 km au travers du canal de Bristol, entre Penarth et Weston. Il se sert de ballons pour maintenir les antennes.
L’émetteur est composé d’une bobine de Ruhmkorff alimentée par des piles dont le circuit est activé par un manipulateur Morse.

Le 20 Juillet 1897 il fonde la Wireless Telegraph Trading Signal CO. LTD, et construit en Novembre sa tout première station émettrice officielle à Needless dans l’île de Wight depuis laquelle une liaison de 23 kilomètres est établie avec Bournmouth.


Pour les régates de Kingstown ( Irlande ) en 1898, Marconi met au point un tout nouveau système breveté sous le numéro 7777 : la syntonisation des circuits.

Dans ce dispositif, il modifie le circuit du récepteur et insère sur l’antenne un transformateur avec un petit enroulement primaire court. Le secondaire, quant à lui, est introduit dans le circuit du radioconducteur avec un condensateur.

Cela signifie que Marconi parvient à donner au récepteur et à l’émetteur des valeurs d’oscillations identiques, afin de les synchroniser entre eux.

Brevet 7777 de Marconi,
26 avril 1900

C'est en 1954 qu'apparu le premier poste à transistor.

En 1960-1970, la radio était en forme rectangulaire et possédait environ 4 postes de radio. Elle mesurait 60 cm de longueur, 30 cm de largeur et 25 cm de hauteur.
À cette époque, il n'y avait que la station AM. Quelques années plus tard, le poste FM a fait son apparition. Ensuite, il y eu les grosses radios non portatives. Elle possédait les postes AM et FM avec 10 postes de radio

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ? - Communauté : Un petit peu de tout
Votre avis m'intéresse - Voir les 0 commentaires
Lundi 9 février 1 09 /02 /Fév 22:27


Ce n'est qu'au XIe siècle que la loupe, constituée d'une lentille de verre épais, fait son apparition. 
À la fin du XIIIe siècle, le physicien florentin Salvino Degli Armati découvre que, si on amincit la lentille ou si on change sa courbure, on voit nettement les objets situés à une certaine distance.
Grâce au principe qu'il vient de dégager, Armati conçoit les premières lunettes pour presbytes, faites de deux lentilles reliées par une monture de bois, de cuivre ou de fer. 

Elles font fureur. les lunettes portent d'abord le nom de bousicles, puis besicles, 
Quant au mot "lunettes", il découle de la forme des verres, qui rappelle celle de petites lunes.
Bien pratiques, ces premières lunettes n'en comportent pas moins un problème de taille: en équilibre instable sur le nez, elles peuvent à tout moment tomber!

 

Avec leur monture en corne, en os ou en cuivre, les lunettes sont de plus en plus jolies. Mais l'esthétique n'est pas tout: on doit également s'assurer de leur stabilité.
Pour ce faire, on commence par les accrocher aux oreilles à l'aide de cordonnets ou de rubans.
Puis, au XVIIIe siècle, on songe à fixer des branches à la monture.
Ces prolongements, qui se marient parfaitement à la courbe de l'oreille, procurent du confort au porteur de lunettes et surtout, il n'a plus à porter le "pince-nez" extrêmement incommode qui entravait sa respiration!
Les vendeurs de nouvelles lunettes présentent celles-ci comme des articles haut de gamme, dont la monture ne s'appuie que légèrement sur le nez et dont les branches les empêchent de tomber.

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ? - Communauté : Tous les hOrizOns ...
Votre avis m'intéresse - Voir les 0 commentaires
Jeudi 15 janvier 4 15 /01 /Jan 15:41


Les premières aiguilles remontent au Paléolithique où l'on retrouve des aiguilles fabriquées avec des os et la première aiguille en acier poli daterait de l'an 1500.

L'épingle de sûreté telle qu'elle existe aujourd'hui avec un ressort et l'extrémité piquante cachée a été inventée à New York par Walter Hunt en 1849.

On raconte qu'il aurait découvert ce procédé simplement en manipulant un bout de fil de fer.

Mais ayant une dette de quelques dizaines de dollars, il vend les droits du brevet pour la somme de 400 dollars !!!

Ce brevet fut donc déposé par l'acheteur le 10 avril 1849.

L'épingle de sûreté n'a pas beaucoup évoluée depuis son origine, mais les procédés de fabrication eux, ont vite progressés
.
C'est surtout l'invention du tour automatique à métal en 1864 qui permettra de mécaniser totalement la fabrication.

En France, la première machine automatique de montage d'épingle de sûreté est attribuée à Benjamin Bohin en 1890.

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ?
Votre avis m'intéresse - Voir les 0 commentaires
Jeudi 15 janvier 4 15 /01 /Jan 00:19


Le Nylon est sorti des éprouvettes de Wallace Carothers, un brillant chimiste aux États-Unis qui faisait parti du centre de recherches de Du Pont de Nemours.


En 1935, après huit ans de recherches, il trouve un premier polyamide qui reste encore très grossier et ne sert que pour les poils de brosse à dents.
Mais les responsables décident d'aller plus loin, et mobilisent pas moins de 230 chercheurs pour affiner le procédé.

En octobre 1938, la firme annonce officiellement la découverte d'une fibre aussi solide que l'acier, aussi fine que la toile d'araignée, et d'un magnifique éclat.

Cette fibre va connaître un foudroyant succès.


Dans les magasins de New York, les femmes font parfois la queue pendant toute la nuit pour accéder aux fameux bas nylons.

Malheureusement Wallace Carothers n'a pas savouré ce triomphe car il s'était suicidé l'année précédente.

Quant à l'apparition du mot « nylon », le patron de Du Pont de Nemours affirme que parmi les 350 suggestions des consommateurs, son choix s'est arrêté sur le nom nylon à cause de la facilité de prononciation et de mémorisation.

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ?
Votre avis m'intéresse - Voir les 1 commentaires
Mardi 30 décembre 2 30 /12 /Déc 23:17

 


Le premier textile synthétique, le Nylon fut créé dans le laboratoire de Wallace Hume Carothers, directeur de service chez Du Pont de Nemours en 1938.

Le Nylon est produit grâce au principe de polymérisation, qui consiste à fabriquer de grosses molécules, les polymères, par l’agglomération de molécules simples, les monomères.

Le premier produit à base de Nylon, commercialisé dès 1938, était une brosse à dents.

En 1940, la fibre acquérait ses lettres de noblesse avec la sortie des bas Nylons.
 
 

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ? - Communauté : Tous les hOrizOns ...
Votre avis m'intéresse - Voir les 0 commentaires
Vendredi 12 décembre 5 12 /12 /Déc 20:47

Les origines du fer à repasser remontent au IVe siècle.
Les Chinois utilisaient un récipient à manche, en laiton, contenant de la braise.
En Occident, l’ancêtre du fer fut le lissoir en bois, en verre ou en marbre.
On l’utilisa à froid jusqu’aux environs du XVe siècle, car l’usage de la gomme à empeser les fraises de dentelle ne permettait pas le travail à chaud.
La mention de « fer à repasser » n’apparut qu’au XVIIe siècle.
Se succédèrent alors les fers à jeter au feu, les fers à braise creux,

enfin les classiques fers de blanchisseuses chauffés sur les fourneaux.
 
On  trouva ensuite d’autres moyens de chauffage : eau chaude, gaz, alcool, jusqu’à la mise au point, en 1882, du premier fer à repasser électrique.

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ?
Votre avis m'intéresse - Voir les 5 commentaires
Vendredi 12 décembre 5 12 /12 /Déc 20:30


En 1626, en Grèce et plus exactement à Padoue,a vu le jour le premier thermomètre médical.
Son inventeur s'appelait Santorio

Sa construction était assez rudimentaire.
Il était composé d'un long tube étroit surmonté d'une petite boule de verre rempli d'air
qu'il fallait faire tremper dans un récipient d'eau.


 Le malade tenait la petite boule dans sa main et Santorio regardait le déplacement de la colonne d'eau.
Bien sur cela manquait un peu de précision, mais cela suffisait pour voir si le malade était fiévreux.

<(Ô¿Ô)>

Par mamzelle.B - Publié dans : Qui a inventé ?
Votre avis m'intéresse - Voir les 0 commentaires

Présentation

Vous mes visiteurs

Merci au(x)   4  personne(s) visitant ce blog, laissez-moi une trace de votre passage, c'est si plaisant d'avoir l'avis de ses lecteurs...

Votez pour mes articles !

Retrouvez mamzelleB sur Hellocoton

Créer un Blog

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés